AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous aimez Make a Wish ? N'oubliez pas de passer dans le sujet sur PRD pour donner votre avis !

Partagez|

Pirate's life. | Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Mi-Femme, Mi-Sardine

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 117
Poussière de fée : 497


MessageSujet: Pirate's life. | Jack Lun 12 Juin - 5:26



     

Jack
&
Ariel
Pirate's life.
La journée ne faisait que commencer et pourtant, il y avait tellement à faire. Depuis ma conversation avec Jack sur le Black Pearl, j'avais décidé de me laisser porter par le vent. Je ne cherchais plus à courir après un nouveau destin. J'essayais de profiter de cette nouvelle vie un maximum, cherchant un peu plus à me connaître et, surtout, trouver ma propre définition de liberté. Même si je n'y étais pas totalement parvenue, je ne perdais pas de vue mon objectif. Je voulais y croire et je finirais par réussir. Ce n'était plus qu'une question de temps, j'en étais persuadée. Néanmoins, à force de trop y penser, je me demandais si je n'essayais pas de précipiter les choses. C'était un mauvais plan. Je devais prendre mon temps, arrêter d'y penser et vivre au jour le jour. Qu'est ce que je pouvais me prendre la tête parfois. Il fallait réellement que j'arrête de me poser autant de questions, que ce soit sur le monde qui m'entoure mais, également, sur moi-même. Comment pourrais-je apprendre à me connaître si je n'arrêtais pas de me poser, sans cesse, des questions. C'était ridicule.

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui devait être une grande matinée. Je l'avais compris rien qu'en ouvrant mon frigo. Ce dernier était pratiquement vide et je ne parlais pas des placards. Main Street était assez loin du port, et je me demandais s'il n'était pas plus simple de construire un petit commerce pas loin du Blue Lagoon. Ce serait l'idéal pour les gens du quartier lorsqu'il leur manquait quelques courses. Je soupirais, résignée à me déplacer jusqu'à la rue principale qui grouillait certainement de monde à cette heure. Je ne me pressais pas pour m'habiller et encore moins pour sortir. Alors que la plupart des gens aimaient prendre les transports en commun, je préférais marché dans les rues de la ville. Je m'arrêtais, au passage, au Agrabah Café pour prendre un petit déjeuner avant de reprendre mon chemin vers Main Street. Je me demandais, par ailleurs, ce qui m'étais passée par la tête en entrant dans ce lieu. Le Agrabah Café était peuplé d'étudiants qui venaient, également, prendre leur petit déjeuner avant le début des cours. À cette heure, c'était loin d'être un lieu reposant.

Je finis par reprendre la route. Et, lorsque j'atteignis Main Street, j'essayais de me frayer un chemin entre les gens qui se rendaient au travail et ceux qui venaient faire les boutiques avant d'entrer dans le centre commercial que l'on nommait Emporium. Je savais exactement ce que je voulais, ce que j'avais à acheter, je n'en avais certainement pas pour très longtemps. Mais, je fus, cependant, surprise par un visage qui me semblait familier. Ça me semblait impossible, et pourtant. Une nouvelle fois, j'essayais de me frayer un passage à travers la foule avant de saisir le bras de celui que j'aurais qualifié autrefois de pirate. « Jack ? » Je n'étais pas certaine que ce soit lui. Et, si ce n'était pas le cas, je n'aurais qu'à m'excuser, dire que c'était une erreur et partir. Mais j'avais la nette impression que ce n'était pas le cas. Je savais qu'il s'agissait de Jack. « Ça faisait longtemps. » Je finis par lui lâcher son bras, lui adressant un léger sourire. Je ne l'avais pas revu au Blue Lagoon depuis que j'avais quitté le Black Pearl. Je ne l'avais pas non plus croisé au port et je n'avais pas non plus cherché à rejoindre son navire. Quoi qu'il en soit, il avait bien changé.

CODE BY MAY


Part of your world.
I wanna be where the people are. I wanna see, wanna see'em dancin'. Walkin' around on those. What do you call them ? Oh feet. Flippin' your fins you don't get to far. Legs are required for jumpin', dancin', strollin' along down the... What's that word again ? Street... Up where they walk, Up where they run Up where they stay all day in the sun. Wanderin' free, wish I could be part of the world.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eternel indécis

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 139
Poussière de fée : 329


MessageSujet: Re: Pirate's life. | Jack Lun 12 Juin - 17:03

Pirate's life.
EXORDIUM.

Il n’y avait aucun trésor plus précieux que la liberté aux yeux d’une capitaine. Il était prêt à tous les sacrifices pour elle. Elle était sa plus fidèle amante, celle qu’il ne quitterait jamais, celle qu’il aimerait toute sa vie, celle pour qu’il pourrait mourrir. Il avait plus d’une fois tous risquer pour cette magnifique chimère qu’est la liberté. Une utopie après laquelle il avait couru toute sa vie. Une utopie, voilà ce que représentait Auradon aux yeux de Jack. Une douce utopie qui lui promettait la vie dont il avait toujours rêvé. Ici, il avait le droit d’être absolument tous ce qu’il voulait, et la seule chose qu’il voulait être, c’était d’être lui-même. Le capitaine Jack Sparrow, pirate renommé et connu par delà les mers et les océans. Il avait comprit que sa meilleure chance d’accéder à tous ce dont il rêvait se trouvait ici, à Auradon, au sein de toute cette magie aussi incroyable qu’extraordinaire. Il y avait tant de mystère dans cette ville et cet univers qui ne demandaient qu’à être découvert que le pirate avait l’impression de toucher son rêve du bout des doigts. Enfin, il était libre, et il avait toutes les cartes en main pour rester entièrement le seul et unique maître de son destin.


S’il avait trouvé une brèche sui lui permettait de voyager à travers les univers et le temps, Jack avait cependant décidé de commencer son voyage ici, où il établirait une cartographie exacte et précise de chacun des lieux qu’il découvrirait. Sparrow avait déjà établit tout un plan qui le mènerait à son but. S’il ne convoitait pas réellement le pouvoir et la richesse, l’homme au tricorne comptait bel et bien faire de ce royaume le sien. Henry, le fils de William et Elizabeth Turner l’aiderait certainement à obtenir ce qu’il veut, sans qu’il ne le sache, en partageant ses découvertes avec le pirate. La seule chose qui manquait à Jack pour être totalement capable de se fondre dans la masse, c’était une tenue plus adéquate. Ainsi, le pirate profita d’une après-midi doucereuse pour faire un tour en ville, et s’offrir une véritable garde-robe. Il céda même pour une nouvelle coupe de cheveux, totalement différente de ses habituelles cheveux en mêlés et d’une longue à faire envier les princesses se promenant dans les rues de la ville. Un nouveau style vestimentaire totalement différent qui le changeait totalement. Lui-même ne se reconnaissait que très peu quand il croisa son reflet dans le miroir. Pourtant, il lui restait encore bien des changements à faire pour réussir à s’intégrer totalement à ce monde.

Auradon avait un million de secret à offrir et Jack mourrait d’envie de tous les découvrir, aussi, petit à petit, il commença à fréquenter d’autre lieux populaire que le Blue Lagoon. Ainsi, ce jour là, Jack se lança un énorme défie en décidant d’entrer dans ce que les habitants d’Auradon appelaient un centre commercial. A l’évidence, c’était un lieu particulièrement étrange, remplit de monde, et de diverses boutiques. Le pirate ne comprenait pas réellement l’intérêt d’une grande partie d’entre elles. Le pirate se perdit dans la contemplation d’un appareil complexe et étrange dans une vitrine. Cet appareil ressemblait à une petite planche dont on pouvait voir des images diverses et variées. Le capitaine du Black Pearl fronça les sourcils, perplexe. Il avait l’impression que des minis personnes étaient coincées à l’intérieure de cette sorte de planche générant des images. Il essayait encore de comprendre le mécanisme de cette chose quand il entendit une voix féminine prononcer son nom. Soudainement, il sentit son bras se faire tirer, et une tête rousse surgit de la foule pour se placer face à lui. « On se connait ? » Jack posa son regard sur la jeune femme et la détailla du regard. Il mit quelques instants à se rappeler de son nom. Ariel. La serveuse du Blue Lagoon avec qu’il avait longuement parlé sur son navire.

L’attention du pirate se reporta sur la vitrine qu’il regardait un peu plus tôt. « Tu es Ariel, c’est ça ? Dis moi, est-ce que tu comprends quelque chose à cette… Planche ? » Il désigna d’un geste de la tête la machine qu’il fixait.  « C’est surprenant. On pourrait croire que des minis personnes sont piégés à l’intérieur de cette sorte de planche… » Le pirate se retourna vers la demoiselle et lui sourit. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas croisé sa route. A vrai dire, avec les nouvelles résolutions que Jack avait prit, il passait de moins en moins de temps à la boîte de nuit, et profitait du temps gagné pour explorer les alentours de la ville. Son projet avançait de plus en plus, ce qui impliquait des sacrifices comme ne plus avoir autant de rhum dans sa vie qu’il en avait avant. Le pirate n’avait d’ailleurs but aucune goutte d’alcool de la journée, ce qui était un exploit, étant donné qu’il buvait le rhum comme on peut boire de l’eau. « Alors, trésor, je t’ai manqué ? » C’était sa façon de demander des nouvelles. Illogique ? Certes, mais après tout, c’était un pirate. Pouvait-on vraiment attendre d’un pirate qu’il soit aussi logique qu’un homme avec une éducation parfaite et sans faille.   


SPARROW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mi-Femme, Mi-Sardine

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 117
Poussière de fée : 497


MessageSujet: Re: Pirate's life. | Jack Lun 26 Juin - 23:50



     

Jack
&
Ariel
Pirate's life.
Le monde actuel était rempli d'objets plus étranges les uns que les autres. Certaines de ces technologies m'étaient, encore, complètement inconnues. Déjà que j'avais connu quelques difficultés dans mon univers à connaître l'utilité de diverses bricoles humaines, maintenant, j'avais l'impression d'être entièrement perdue. J'aimai découvrir de nouvelles choses et j'apprenais à mon rythme. Chaque chose en son temps disait-on. J'avais l'impression que cette petite expression était vrai. Si jamais j'essayais d'en savoir trop sur ce monde, j'avais la sensation que je pourrais me perdre. Et, après tout, j'avais toute une vie devant moi pour découvrir les mystères d'Auradon. J'avais toute une vie, sans répétitions, pour connaître et découvrir tout ce qui m'entourait. J'avais le temps, il me suffisait juste de profiter de l'instant présent.

Enfin, presque. J'avais peut être tout le temps de découvrir la ville dans laquelle je refaisais ma vie, mais, mon réfrigérateur, lui, ne pouvait pas attendre. Et si je ne me dépêchais pas de me rendre dans le grand supermarché, je pourrais être certaine de retrouver un monde pas possible à la caisse. C'était la contrainte d'habité dans une grande ville avec un seul supermarché dans un grand centre commercial. De plus, c'était à croire qu'aucuns des habitants n'avaient de travail. J'avais comme l'impression que toute la ville se donnait rendez-vous à Emporium vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et c'est dans ma volonté désespérée à me frayer un passage entre les personnes du centre commercial afin de rejoindre le supermarché que je cru reconnaître un ancien habitué du Blue Lagoon. Jack Sparrow. Qu'était devenu ce pirate ? Avait-il encore d'autres histoires à raconter sur les tortues de mer ? Avec le recul, cette histoire était plutôt amusante surtout lorsque je pensais que quelque uns avaient pu croire à son histoire. Il faudrait peut être que je donne des cours sur les différentes créatures marines à certaines personnes, ça les aideraient peut être à comprendre que l'histoire de Jack est loin d'être une vérité absolue.

J'avais réussi à me frayer un chemin vers Jack, je l'avais même interpellé et avais saisi son bras. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas vu ce pirate que je ne l'aurais peut être pas reconnu. Surtout avec ce que je pourrais qualifier de nouveau look. Mais je n'avais pas pensé avoir changer. Peut être que je m'étais trompée, que c'était un inconnu que j'avais pris pour Jack. En même temps, ça m'avait légèrement étonné de le voir ainsi. Néanmoins, il n'avait pas cherché à me contre-dire sur son nom. Au contraire. C'était à croire qu'il m'avait simplement oublié. Je n'eus pas vraiment le temps de lui répondre, de m'excuser de l'avoir pris pour quelqu'un d'autre qu'il me demanda si j'étais bien Ariel. Peut être avait-il encore un peu abusé sur le rhum. « Hum... Croyez moi, expliquer ce genre de chose est loin d'être simple. J'ai mis un moment avant de comprendre moi même. Retenez juste que ces minis personnes existent réellement et qu'elles ne sont pas piégées et que, les gens de ce monde, appelle ça un écran ou une télévision. C'est tout de même fascinant... » Je n'avais décidément pas perdue de ma fascination envers les divers objets du monde humain. Et si on m'avait dit que je pourrais observer des images qui bougent dans une boîte à un moment de ma vie, je ne l'aurais jamais cru.

« Vous aimeriez. » Est ce que le pirate m'avait manqué ? Légèrement à vrai dire. Après tout, il était l'une des seules personnes de mon entourage avec qui j'avais eu une vraie conversation. Mais je préférai garder ça pour moi. Surtout lorsqu'il m'avait demandé si on se connaissait. Ça ne donnait pas envie de dire oui à ce genre de questions. « Vous n'avez même pas eu le temps de manqué à vrai dire. Après tout, entre le travail, les sorties habituelles, les nouvelles rencontres, et les diverses choses à découvrir dans la ville, ça peut se comprendre. » J'adressais un léger sourire au pirate. Il y avait une part de vérité dans mon histoire. Ma vie était rythmée par un train-train quotidien. Une légère routine s'était installée mais je prenais quand même le temps de découvrir les diverses choses qui m'entouraient. « Et vous Jack, vous avez légèrement changé ? Vous avez décidé de quitter la vie de pirate ou je me trompe ? » Peut être que ce n'était pas le cas. L'habit de faisait certainement pas le pirate. A moins que...

CODE BY MAY


Part of your world.
I wanna be where the people are. I wanna see, wanna see'em dancin'. Walkin' around on those. What do you call them ? Oh feet. Flippin' your fins you don't get to far. Legs are required for jumpin', dancin', strollin' along down the... What's that word again ? Street... Up where they walk, Up where they run Up where they stay all day in the sun. Wanderin' free, wish I could be part of the world.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eternel indécis

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 139
Poussière de fée : 329


MessageSujet: Re: Pirate's life. | Jack Mar 27 Juin - 0:59

Pirate's life.
EXORDIUM.

Télévision ? Étrange concept. Une planche très finie qui projette des images de personnes qui sont là sans être là… Une sorte de peinture mouvante, en soit. Il fronça les sourcils, essayant de comprendre l’intérêt d’une invention pareil. Certes, pour transmettre des informations, si cette planche était reliée à pleins d’autres, elle devait être très pratique, mais les personnes qu’on voyait apparaitre dans l’image était prisonnière. Si on pouvait les voir, et les revoir, elles ne devaient plus réussir à trouver aucun moment d’intimité. Enfin, quand on devient une image publique, peu importe l’époque, peu importe comment, on est jamais plus aucune intimité. « Et bien ! Voilà quelque chose d’encore plus curieux que ces personnes qui, si tu veux mon avis que je te donnerai même si te ne le voulais pas, ont l’air encore plus prisonnières que toi et moi. Sais-tu ce qui est encore plus curieux ? Et bien je vais te le dire. Tu sembles être entrain de m’expliquer quelque chose, alors que par habitude, je suis l’explicateur qui apporte des explications sur des choses explicables qu’on ne pourrait expliquer s’il n’y avait pas un explicateur qui connait ces choses explicables. Etranges non ? » Le pirate posa son regard sur la jeune femme. S’il avait énormément changé depuis leurs dernières rencontres, il était bien le seul.

Un petit sourire se posa sur les lèvres du capitaine en l’entendant répondre. Il avait déjà vécu une centaine de fois ce genre de situation, et à chaque fois, ‘vous aimeriez’ était une autre façon de dire oui, sans avoir à le dire. C’est parfois bien dur d’admettre qu’un pirate peut être aussi déroutant et marquant. Certes, il ne plait pas toujours, mais personne ne peut dire que Jack Sparrow n’est pas quelqu’un de mémorable. « Et bien, tu m’as l’air très occupé, peut-être que je devrai pas te retenir plus longtemps. Ainsi, tu pourras continuer de faire comme si je ne t’avais pas marqué. » Il soupira. Parfois, il aurait aimé ne pas marquer certaines personnes. Quand il s’agit de jolies femmes, il adorait marquer les esprits, quand il était question de tuer de pirate mort assoiffé de revanche, il préférerait que ça ne soit pas le cas. Il sourit à la jeune femme qui lui posa une question en rapport avec ses choix de vies. « Abandonner la piraterie ? » Pour toute réponse, il se contenta de relever sa manche et de laisser apparaitre le ‘P’ graver au fer blanc sur son bras. Il ne pouvait pas abandonner la piraterie parce que la piraterie était gravé au plus profond de lui, dans le sens littéral et figuré.    

Il se décolla enfin de la vitrine et tendit son bas à la demoiselle. Puisqu’elle s’en était déjà saisit, le geste n’était pas aussi déplacé qu’il aurait pu l’être. « Je suppose que tu n’es pas venue seulement pour admirer ma coupe de cheveux et mes vêtements, si tu acceptes ma compagnie, je pourrai te conter quelques histoires et t’expliquer pourquoi il était nécessaire de changer. » Les personnes présentes dans cet endroit semblaient toutes êtres accompagnées, il était le seul à ne pas avoir de compagnie, et Ariel tombait pile au bon moment pour combler ce vide. Après tous, s’il voulait étudier les moindres recoins de cette ville, et passer inaperçu, il fallait commencer par adopter le comportement des autres habitants. S’il n’avait pas été sobre, Jack aurait sans doute pas attendu l’accord de la jeune femme pour reprendre la route, mais ce n’était pas le cas, et il n’avait pas envie de l’entendre hurler dans un endroit où on le prendrait très certainement pour une sorte de pervers étranges. « Ma proposition t’intéresse, trésor ? » Le bras tendu, il sourit.  


SPARROW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mi-Femme, Mi-Sardine

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 117
Poussière de fée : 497


MessageSujet: Re: Pirate's life. | Jack Mar 27 Juin - 1:38



     

Jack
&
Ariel
Pirate's life.
Je ne savais pas réellement si ce genre d'écrans avaient pour habitude d'être appelé télévision. Si jamais Jack se prenait une réflexion à cause de moi, j'en prendrais toutes les responsabilités. Quoi qu'il en soit, je me souvenais être resté plusieurs minutes devant ces machines à regarder les images qui défilaient. C'est une âme charitable, qui a certainement vu mon regard assez confus et rempli de questions, qui a bien voulu m'expliquer ce que c'était. Je n'avais peut être pas tout compris au début, mais avec quelques démonstrations, notamment avec la caméra d'un téléphone portable, j'ai enfin compris comment ces personnes étaient arrivés derrière l'écran. D'ailleurs, il faudrait que je songe à m'acheter un téléphone un jour ou l'autre. Mais, il faudrait pour cela que quelqu'un m'explique l'utilité d'un tel objet. Apparemment, ce petit appareil est doté de plusieurs fonctions. C'était quelque chose de bien trop compliqué pour que je m'y intéresse dans l'immédiat. Il fallait certainement que j'attende un petit peu avant de me lancer dans ce genre de technologie.

« Vous avez raison. C'est étrange. » C'est vrai que, habituellement, c'était moi qui posait les questions et Jack y répondait. Je ne relevais pas les mots qu'il inventait, les trouvant plutôt drôle et à son image. C'était étrange comme situation, voir inédite. Pour la première fois, c'est moi qui expliquait les choses. Ce n'était pas moi qui posait les questions et, d'une certaine manière, oui, c'était étrange. Le pirate avait relever une part de vérité. Quelque chose que j'avais essayé de dissimulé par la suite. C'est vrai que je n'avais pas réellement pensé à Jack mais, quelque part, nos conversations et ses histoires me manquaient. Il avait certainement de nombreuses histoires à raconter et je voulais en savoir plus. « Comme si je faisais semblant. Croyez-le ou non, mais c'est loin d'être le cas. Enfin presque. Je dirais que vos histoires m'ont manqué. À croire que personne d'autre n'en a vécu d'aussi invraisemblable que vous. Vous savez, les tortues de mer par exemple. » Oui, je ne me remettrais certainement jamais de cette histoire. En même temps, ce n'est pas comme si tout le monde pouvait la raconter.

Le léger sourire qui s'était affiché sur mes lèvres rien qu'à la pensée des nombreuses histoires de Jack disparu lorsque mon regard croisa le P gravé sur son bras. Rien que pour cette raison, je savais que Jack était loin d'avoir abandonné ces activités dans la piraterie. Comme quoi, l'habit ne fait pas le pirate. Je ne fis aucune remarque à ce sujet. Je ne voulais peut être pas remuer un éventuel couteau dans la plaie. Ce P, il me l'avait déjà expliqué. Et ce n'était peut être pas bon de faire un rappel de cette histoire. Je gardais toute remarque pour moi, préférant, même, ne pas y penser. « Vous savez que je ne peux dire non à une de vos histoires. » Je lui avais rendu son sourire avant d'attraper son bras. « Je vous écoute. Pourquoi, selon vous, est-il nécessaire de changer ? » J'avais envie d'en savoir plus mais, surtout, d'oublier ce P que j'avais pu voir sur son bras quelques secondes auparavant.

CODE BY MAY


Part of your world.
I wanna be where the people are. I wanna see, wanna see'em dancin'. Walkin' around on those. What do you call them ? Oh feet. Flippin' your fins you don't get to far. Legs are required for jumpin', dancin', strollin' along down the... What's that word again ? Street... Up where they walk, Up where they run Up where they stay all day in the sun. Wanderin' free, wish I could be part of the world.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Pirate's life. | Jack

Revenir en haut Aller en bas
Pirate's life. | Jack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» what would you pair with london life
» Yellow - Limited Pirate Monkey & Treasure Island - Lea [musician]
» Sabre de pirate chez Quena
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make a Wish :: Auradon :: Main Street :: Emporium-
Sauter vers: