AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous aimez Make a Wish ? N'oubliez pas de passer dans le sujet sur PRD pour donner votre avis !

Partagez|

We meet again — Hector.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Eternel indécis

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 139
Poussière de fée : 1097


MessageSujet: We meet again — Hector. Sam 10 Juin - 21:22

SPOILER POTENTIEL PDC 5.


We meet again.
Hector Barbossa & Jack Sparrow.
Jack soupira. A l’évidence, Hector n’avait jamais prit le temps de discuter avec une sirène. Après tout, même dans leur monde à eux, Sirena n’était pas comme les autres. Elle n’avait pas essayé de tuer, mais au contraire, elle voulait aider à fuir. Une preuve que tous le monde ne se ressemble pas. D’ailleurs, le pirate du se mordre la langue pour ne pas rétorquer à son ancienne ami qu’il était loin d’être aussi stupide que lui. Le pire était sans doute qu’il pensait sincèrement être classe avec sa perruque. Ridicule. C’est une insulte à la piraterie, ni plus, ni rien. Si le père de Jack était là, il aurait sans doute était outré de voir Hector Barbossa faire autant de courbette à la couronne anglaise. Le gardien du code aurait sans doute trouver une vielle loi pirate qui interdit d’être un traitre. Pour Jack, retourner sa veste pour se ranger du côté de la couronne, c’était une forme d’hypocrisie. Surtout qu’au final, Hector Barbossa n’agissait même pas pour l’Angleterre, mais pour son propre intérêt. En sommes, il ne faisait pas que trahir les pirates et la couronne, quelque part, il se trahissait peut-être aussi lui-même en agissant de la sorte. Enfin, Jack ne dirait certainement jamais rien à ce sujet. Après tout, ils n’étaient plus des amis.

Cette fois-ci, Jack avait abattu sa dernière carte. Celle qu’il gardait pour les cas d’urgence. En sommes, Salazar était la chose la plus urgente à régler, et il fallait réellement que cette fois, il soit prêt. Le Jack insouciant qui attendait que le problème arrive pour le régler n’existait plus. Si Salazar se présentait devant lui, il ne se laisserait plus faire. Bien sûr, malgré tous, la fuite restait une option présente dans son esprit, mais tout homme savait qu’on ne pouvait pas fuir éternellement. Un jour, il serait coincé, et n’aurait plus aucune alternative que le combat. Ce jour là, Jack avait décidé d’être prêt. Il avait retenu la leçon en allant à plusieurs reprises dans l’antre de Davy Jones après subir le supplice du Kraken. A ce souvenir, le capitaine du Black Pearl frissonna. S’il n’avait peur de presque rien, le grand Jack Sparrow craignait plus que tout de mourrir, surtout depuis qu’il avait comprit ce que c’était de passer à côte de l’essentiel. Il ne le dira pas, mais au fond de lui, l’histoire d’Hector l’attristait plus que tous. Il n’avait pas eu le temps de connaitre sa fille, et au moment où il l’a retrouvé, il fallait qu’il perde la vie. Malgré que ça soit difficile à croire, Jack avait comprit de l’histoire du capitaine du Queen Anne’s Revenge que chaque choix avait des conséquences, et que les siens lui avaient peut-être fait passer à côté de sa vie.

Arriver devant le Black Pearl, Sparrow lança un regard à Barbossa qui rangea son épée. Il était disposé à écouter les négociations. C’était une bonne chose que Jack n’ait pas eu besoin de plus pour le convaincre. Le capitaine attrapa l’échelle de son navire et commença à grimper. « Je t’en pris, suis-moi donc ! » Ainsi, il monta sur le pont du navire qu’on disait être le plus rapide des océans. Une fois sur le pont, Jack ne prit pas le temps de s’éterniser et alla droit au but en regagnant sa cabine, laissant une chaise à Barbossa pour qu’il s’assoit face à lui, devant son bureau. Il sortit également une bouteille de rhum et deux verres. Puisque le pirate voulait jouer au seigneur, autant aller jusqu’au bout. « Bien. Je vais sortir une feuille pour écrire notre accord. Selon le code des pirates, nous serons obligés de tenir parole, comme ça. » De nouveau, le pirate frissonna. Evoquer le code, c’était évoqué son père. Edward Teage était véritablement un homme effrayant. Même Jack n’osait pas lui tenir tête alors qu’il était capable de tenir tête à un homme à la tête de poulpe, avec une armée d’homme poisson, un Kraken, et des canons pointés sur lui. C’est dire à quel point son père pouvait profondément l’effrayer.   
⇜ code by bat'phanie ⇝


SPARROW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Papa poule

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Poussière de fée : 1252
Métier/Etude : Capitaine du Queen Anne's Revenge, entre autre chose...


MessageSujet: Re: We meet again — Hector. Lun 12 Juin - 18:47




En tant ordinaire, Jack aurait eu besoin de plus d'arguments afin de parvenir à me convaincre de faire cause commune avec lui. Mais dans le cas présent, l'ennemi contre lequel il valait mieux être préparé n'était pas n'importe qui. Il s'agissait ni plus ni moins de la plus grande peur d'un pirate. El Matador del Mar. J'avais fait alliance avec Jack une fois. J'étais prêt à le faire une deuxième fois s'il fallait en passer par là pour se débarrasser à nouveau de cet espagnol. Intérieurement, j'espérais cependant que cette alliance ne soit qu'une théorie et qu'on ne doive pas en venir à la rentre effective. J'étais venu à Auradon pour un nouveau départ, pas pour de nouveau avoir Salazar en travers de ma route. Je gardais un souvenir assez amer de notre précédente rencontre et je préférais que cela ne reste qu'un mauvais souvenir. Arrivé au Black Pearl, je ne pus que remarquer le silence qu'il régnait aux abords du navire. Comme si ce dernier était désert. Inoccupé. Sans âme qui vive. Jack serait-il venu seul ici, sans le reste de l'équipage ? Sans Gibbs ? Emboitant le pas à Jack, j'ai grimpé à mon tour à l'échelle du navire après avoir fait passer ma béquille par dessus le bastingage pour ne pas être gêné. Arrivé sur le pont, je l'ai récupéré et est constaté que mon impression était la bonne. Le Pearl était désert, semblable à un navire abandonné. Triste à voir. Une première, aussi. Pour en avoir été le Capitaine durant de nombreuses années, je ne l'avais jamais vu sans équipage. Jusqu'à ce soir.

Sans m'attarder, j'ai pris la direction de la cabine du capitaine, qui fut autrefois la mienne. A peine avais-je franchit le pas de la porte que Jack, mon singe, sauta de son perchoir pour venir là où il se mettait le plus souvent. Sur mon épaule. Je l'ai gratté sous le menton pour ensuite m'installer à la chaise laissée à mon attention. Si Jack avait sorti verres et bouteille de rhum, j'avais ôté le bouchon de celle-ci afin de remplir les dits verres d'alcool. Le fait qu'il parle de mettre l'accord par écrit me fit tiquer. Je n'étais pas particulièrement emballé par le principe parce que j'y voyais un moyen de me piéger. D'autant plus que pour ce qui était du Code de la piraterie, je ne le respectais que lorsque cela m'arrangeait. Le reste du temps, j'y voyais plus une sorte de guide qu'un véritable règlement. Il y avait néanmoins un aspect positif à la manœuvre. Une première pour toi, non ? Raillerie. Pour une fois, Jack ne pourrait pas fuir. Il devrait assumer et s'en tenir à ce qu'il serait prévu. Et c'était également la première fois que Jack mettait par écrit un accord. Du moins, à ma connaissance. Mais je n'en restais pas moins méfiant. Le dos calé contre le dossier de ma chaise, jambes - celle en bois incluse - tendues sous le bureau, j'ai posé une main à côté de mon verre, fixant Jack. Tu proposes une alliance contre Salazar mais te connaissant, j'imagine qu'il y a des conditions. Tu vas me dire de ne pas toucher au Black Pearl, hmm ? Connaissant Jack, c'était prévisible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eternel indécis

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 139
Poussière de fée : 1097


MessageSujet: Re: We meet again — Hector. Mar 13 Juin - 17:53

SPOILER POTENTIEL PDC 5.


We meet again.
Hector Barbossa & Jack Sparrow.
Ce qui est surprenant avec les pirates, c’est la capacité qu’ils ont à toujours vouloir le meilleur pour eux-même. Une sorte de seconde nature qui les pousse à toujours aller vers le profit personnel plutôt que de faire des alliances. Aussi, la proposition que Jack avait fait à Hector était en quelques sortes une proposition désespérée par le fait qu’il était prêt à admettre le profit d’un autre dans leurs contrats. Surtout en impliquant le code des pirates. Bien qu’il savait pertinemment que le capitaine du Queen Anne’s Revenge était du genre à ne considérer le code des pirates plus comme une sorte de guide que comme un recueil de loi, Jack savait faire pour que son ancien ami accepte de signer. Et pour cause, si sa fille était impliquée, il était sûr que le pirate serait prêt à tous les sacrifices, y comprit reconnaitre que l’aide d’un certain moineau était essentielle à la réussite de la lutte contre Salazar. « Il est vrai que je n’ai pas l’habitude de faire ce genre de choses, mais vois-tu, l’ami, mon père est le gardien du code des pirates, et je me dois d’honorée les valeurs qu’il m’a apprise. J’espère que tu te rappelleras le traitement qu’il réserve à ceux qui trahissent le code. » Un petite piqure de rappel avant d’entrer dans le vif du sujet.

Sparrow attrapa une plume et un encrier pour commencer à y écrire les bases du contrat. « Bien, je commencerai donc par te donner mes conditions. » La plus grande partie des pirates ne savaient ni lire ni écrire. Evidement, ce n’était ni le cas d’Hector, ni celui de Jack, qui, malgré la piraterie, avaient tous deux une éducation. « Déjà, commençons par nos intérêts commun. Je te propose un pacte de non-agression. Je pense que tu as remarqué le Black Pearl est vide. Tu n’as rien à craindre de moi tant que je suis seul, et j’en ai conscience, ce pourquoi cette close indiquera que ni toi ni moi ne devrions faire quelques chose qui pourrait mettre en dangers  la vie de l’autre durant toute la durée du contrat. En d’autres termes, si l’un de nous deux se trouve devant Salazar, il ne devrait pas trahir l’autre. Ensuite, durant toute la durée du contrat, aucun de nous deux devra essayer de voler le navire de l’autre. Le Pearl est beaucoup plus rapide que le Revenge, mais la force de tire du Revenge dépasse celui du Pearl, on pourrait être tenté. Cette close nous interdira de le faire. » Si Jack savait écrire, il avait également une plume très élégante, et son écriture était très belle, ce qui était d’autant plus surprenant quand on voit le personnage.

Il lit rapidement à voix haute le début du contrat, demande à Barbossa d’approuver les lignes qu’il avait écrite pour les présenter, et le but qu’avait l’accord. Ensuite, il reposa la plume dans son encrier et regarda Hector dans les yeux. « En ce qui concerne mon intérêt dans tous ça. Tu devras me promettre une protection en cas d’attaque. Bien sûr, je n’entends pas que tu me protèges toi, mais si Salazar arrive, je veux que tu me prêtes un peu de ton équipage pour m’aider à défendre le Pearl. J’ai donné ma vie pour ce navire déjà une fois, je refuse de le perdre. D’ailleurs, dans le cas où on sera tous les deux confrontés à Salazar et qu’il aurait l’avantage, j’entends par là que nous serions face à une mort certaine, je veux que tu honores mes dernières paroles, mon ami. Tu devras fuir. Si nous sommes en dangers de mort certaine, je veux que tu fuis, que tu me laisses derrière toi, peu importe si je te supplie, et que tu viennes ici avec Carina. Le Pearl est bien plus rapide que le Revenge, et j’ai un carnet qui te permettra de vous mettre à l’abri quelques temps. » Jack tapota la poche intérieur de sa veste pour designer l’endroit où il le gardait. Ce n’était pas un secret, mais ainsi, Hector n’aurait pas l’idée de venir lui voler.

« Si tu es assez stupide pour mourrir, tu devras me céder le Revenge et son équipage. Un tribut pour avoir essayé de te sauver ta vie avec ce contrat. Si je meurs, tu devras me garantir que tu feras en sorte que le jeune Turner ne suive pas mon chemin. Il n’est pas un pirate, il ne mérite pas de mourrir et je l’aime bien, c’est un bon petit. Je te propose aussi qu’on commence à établir une stratégie de guerre, pour être prêt, et qu’on se retrouve à tour de rôle sur le Pearl et le Revenge pour faire un point chaque fois qu’on aura une information. Si Salazar arrive en ville, on devra se retrouver souvent. » Jack reprit sa plume et leva les yeux vers Hector, attendant son verdict. « Si mes conditions te conviennent, je les écris à la suite et je suis prêt à écouter les tiennes. J’ajoute que j’enverrai une copie de ce document à mon père, Edward Teague, pour qu’il veuille au bon respect du contrat.  »   
⇜ code by bat'phanie ⇝


SPARROW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Papa poule

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Poussière de fée : 1252
Métier/Etude : Capitaine du Queen Anne's Revenge, entre autre chose...


MessageSujet: Re: We meet again — Hector. Jeu 15 Juin - 21:44




Si je m'en rappelais ? Bien évidemment ! J'avais fait appel au Capitaine Teague - le père de Jack - lors de la réunion du 4ème Tribunal de la Confrérie. Jack croyait que "Tout acte de guerre doit être décidé par le Roi des pirates" était une pure invention de ma part. J'avais donc réclamé une vérification, ce à quoi l'un des pirates présent a rétorqué qu'on en avait rien à faire du Code. Il s'était pris une balle du pistolet de Teague et était tombé raid mort. Je m'étais déjà pris une balle de la part du fils, je ne tenais pas à y avoir également droit de la part du père et surtout pas pour une histoire de code. Jack commença le premier avec ses conditions et pour être franc, au risque d'en étonner certains, la première ne posait guère de problème. On se disputait le commandement du Black Pearl depuis des années. Si j'avais voulu l'ajouter à ma flotte, ça serait déjà chose faite. Jack passa à une nouvelle condition. Lui prêter main forte, soit. Vu l'ennemi à combattre, j'aurais sans doute exigé la même chose. La suite me surprit et cela devait très certainement se voir sur mon visage. Et apparemment, Jack était sérieux. Après tout ce qu'il s'était passé entre nous, il était prêt à se sacrifier pour que je puisse partir avec ma fille. Non seulement, ça m'avait surprit mais ça m'avait également touché. Fuir devant le danger n'était guère dans mon tempérament. C'était plus celui de Jack... Quant à lui laisser le Revenge, cette idée ne m'enchantait guère mais puisque c'était dans le cas où je mourais... Si Jack me léguait le Pearl, il fallait bien que je lui lègue le Revenge. Et pour le jeune Turner, sur ce point nous étions du même avis, visiblement.

Jack en ayant fini avec ses revendications, c'était à mon tour. D'accord pour le pacte de non-agression. Il y a toutefois un point à rectifier. Je ne touche pas au Pearl et tu ne touches pas au Revenge. Mais aurais-tu oublié que je possède toute une flotte, hmm ? Tu ne touches non plus à mes autres navires. Ce point ayant été rectifié, passons à la suite. C'est entendu pour que je t'aide à défendre le Pearl. Je ne tiens pas non plus à le voir tomber entre les mains de Salazar. Le voir tomber une fois entre les mains de Barbe-Noire avait été largement suffisant. Pliant les jambes, je m'étais levé. Jack sauta de mon épaule pour aller sur le bureau puis sur son perchoir. Si nous sommes en danger de mort, je te laisserais à ton sort. et je partirais avec Carina. Je ne partirais pas sans elle, de toute façon. Quant à ce carnet... N'oublie pas de me le donner en temps et en heure. J'avais avancé jusqu'à la fenêtre de la cabine. Si je meurs... Il y a une lettre à l'attention de Carina. Elle est dans ma cabine et j'ai fait en sorte que seule ma fille puisse la trouver. Je lui lègue de quoi être à l'abri du besoin. Mon sabre également lui reviendra. Jack restera également avec elle. J'ai fait une courte pose avant de braquer un regard grave sur Sparrow. Si je meurs, quoi qu'il t'en coute, Jack, protège ma fille comme tu protégerais le Black Pearl ! Il risquait d'être surpris par cette exigence mais je ne voyais que lui pour pouvoir mener cette tâche, surtout qu'il semblait visiblement avoir compris qu'elle était ce que j'avais de plus précieux en ce bas monde. Tu auras le Revenge et le reste de ma flotte. Quand au jeune Turner, il ne me coute rien de lui éviter de finir comme toi. Il n'a rien d'un pirate. Un marin, oui, mais un pirate, certainement pas. Et je l'appréciais également mais ça, Jack n'avait pas besoin de le savoir. J'avais alors quitté la fenêtre pour revenir vers le bureau. Puisque j'ai un équipage et pas toi, je peux envoyer plusieurs de mes hommes en ville ainsi qu'en mer pour surveiller ce qu'il s'y passe. De cette façon, on pourrait avoir régulièrement des informations et être plus rapidement au courant de l'arrivée de Salazar pour pouvoir mieux nous préparer à l'affronter. Et donc avoir un coup d'avance sur lui. Donc oui, ça implique qu'on se retrouve régulièrement sur nos navire pour faire le point. Et je tiens aussi à avoir une copie de ce contrat.




T
reasure. Avoir une fille, une petite opale, des yeux qui brillent, une peau si pâle. Avoir une fille, c'est faire une femme. Une petite virtuose, avant ses gammes. Avoir une fille, un cœur de sable. Cadeau de Dieu. Cadeau du diable. Avoir une fille, c'est faire un crime où le coupable est la victime. Avoir une fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eternel indécis

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 139
Poussière de fée : 1097


MessageSujet: Re: We meet again — Hector. Mar 20 Juin - 12:46

SPOILER POTENTIEL PDC 5.


We meet again.
Hector Barbossa & Jack Sparrow.
Le capitaine Jack Sparrow nota avec beaucoup d’attention chacun des détails qu’énonçait Hector pour n’en oublier aucun. Il était plus ou moins d’accord avec chaque chose que le capitaine avait demandé d’ajouter au contrat, et n’avait donc besoin de prendre la parole pour le couper. Il fut tout de même toucher de voir qu’Hector lui accordait assez de confiance pour lui demander de s’occuper de sa fille s’il venait à mourrir. Bien sûr, Jack ferait en sorte que ça n’arrive pas. Tout le monde avait le droit à une seconde chance, et même si Sparrow haïssait Barbossa pour toutes les fois où il l’avait trahit, au fond de lui, il continuait de le voir comme un vieil ami méritant qu’on lui laisse montrer qu’il vaut bien mieux que ce qu’on pourrait imaginer de lui à première vue. « Si tu venais à mourrir, Hector, je protégerai Carina encore plus que je ne le ferai pour le Black Pearl. Je la protégerai comme tu le ferais. » Il tenait seulement à clarifier ce point, sans ajouter qu’il avait été touché d’une telle confiance. Entre pirate, on ne se disait pas ce genre de chose. Il fait toujours paraitre puissant et inaccessible, il était donc inconvenant de faire part de reconnaissance ou autre sentiment du genre. Le pirate se contenta donc de ratifier cette close sur le papier. 

Le capitaine du Queen Anne’s Revenge touchait un point important. Jack hocha la tête. Ils ne pouvaient pas simplement attendre à terre qu’arrive Salazar, il fallait être au courant de chacun des mouvements suspects, de chaque personne qui arrivait et de chaque personne qui pourrait être de l’équipage de l’espagnol. Il ne fallait prendre absolument aucun risque, et pour se faire, il était bien plus intelligent d’envoyer des hommes à terre et en mer que de rester sur son navire. « Je recrute actuellement un équipage, quand j’aurai assez d’homme, j’en ferai de même. Pour l’instant, je me contenterai de croire sur parole ce que tes hommes rapporteront. » Il continua d’écrire les mots sur le papier. Jack n’aimait toujours pas l’idée d’être aussi dépendant d’Hector, mais si celui-ci respectait à la lettre le contrat, au moins, Sparrow serait assuré de ne pas trouver la mort de la pire des façons quand il croiserait le chemin du navigateur espagnol du nom de Salazar. Il n’avait réellement pas d’autre option, de toute façon, que de s’associer à son ancien ami. Il espérait seulement que celui ne serait pas plus attirer par le gain que par la survie, et qu’il ne le livrerait pas bêtement comme il l’avait déjà fait une première fois. A cette pensée, Jack se dit qu’il devait réellement être stupide pour encore faire confiance à cet homme.

Seulement, l’exploration d’Auradon était une tâche plus compliquée qu’il n’y paraissait, et Jack était bien placé pour le dire. Cette ville était le fruit de la magie, et ne cessait d’en utiliser encore et encore pour faire arriver d’autres personnes. Il devait y avoir, quelque part à Auradon, une source de magie encore plus grande que toutes celles qu’il avait vu jusqu’à présent. Il se doutait que ce genre d’information ne serait peut-être pas très utile à Hector, et ne prit pas la peine de lui en parler. En revanche, il voulait quand même participer au plan et de pas en être un acteur. « J’ai commencé à faire quelques cartes des environs, elles ne sont pas les plus belles, mais très utiles,  je t’en ferai parvenir en même temps que la copie conforme de ce contrat. » Il avait presque fini de rédiger le contrat quand il tourna la tête et aperçu son homonyme sur son perchoir. Il fit la grimace et se retourna vers son camarade pirate. « Je veux ajouter une dernière close. Je veux que cette chose poilue et dénue de toute moral reste le plus loin de moi possible. Je déteste ce macaque. » Là dessus, il ne pouvait pas être plus honnête. Plus le temps passait, et plus il découvrait qu’on pouvait avoir une aversion profonde et sincère à l’égard d’une chose aussi insignifiante, ridicule, et petite qu’un signe…

Ayant finit la rédaction, Jack tendit sa main à Hector, en signe de bonne fois. Il fallait faire les choses dans les règles, et ainsi, l’accord était accepté par les deux parties. « Je te propose de lire ce contrat, une fois que ça sera fait, si rien ne te déplais, nous le signerons tous deux, et je commencerai la rédaction des copies que je te ferai parvenir plus tard pour que tu les signes. » Bien sûr, pour cette tâche, il se déplacerait en personne. Hors de question que la copie destinée à son père ne disparaisse. Il tenait à assurer ses arrières un minimum.     
⇜ code by bat'phanie ⇝


SPARROW
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Papa poule

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 104
Poussière de fée : 1252
Métier/Etude : Capitaine du Queen Anne's Revenge, entre autre chose...


MessageSujet: Re: We meet again — Hector. Lun 26 Juin - 17:16




J'en convenais que confier la protection de ma fille à Jack si je venais à mourir était pour le moins surprenant étant donné la relation compliquée qu'on avait, lui et moi. Seulement, en dehors de Jack, je ne voyais personne qui puisse être capable de protéger Carina. Henry n'était pas une option envisageable. Ce petit avait beau être débrouillard, il manquait clairement d'expérience pour ce qui était de se battre. Touché par les précisions du pirate quant à mes exigences sur ce point, je m'étais néanmoins contenté de faire un simple hochement de tête en guise de remerciement. Jack étant d'accord avec mes différentes exigences et les différentes précisions que j'apportais, je l'ai donc laissé continuer de tout ratifier par écrit. Pour ce qui était de sa recherche de matelots, espérons qu'elle porte ses fruits. Certes, j'acceptais que mes hommes surveillent tout mouvement suspect mais il y avait intérêt que cela ne s'éternise pas trop longtemps... Pas question que ça soit moi qui fasse tout le travail même si savoir que ce cher Jack était dépendant de moi était assez jubilatoire. En revanche, je ne dirais certainement pas non pour avoir des cartes de la ville. Même si une fois celles-ci en ma possession, je vérifierais tout de même leur exactitude. Juste au cas où...

La grimace que fit Jack à Jack, mon singe, ne m'échappa pas. J'ai levé les yeux au ciel. Merci de le préciser, le contraire m'aurait étonné. Sarcasme. Le pirate avait réclamé à l'avoir pour le manger il n'y avait pas si longtemps que ça. Si avec ça, je n'avais toujours pas compris qu'il le détestait... Quand à cette requête, elle était inutile. Que voulait-il ? Que j'attache mon singe ? Hors de question ! Je ne l'avais jamais fait et je n'avais pas l'intention de commencer à le faire simplement pour satisfaire Jack le pirate. Peut-être qu'il t'apprécie et que c'est pour ça qu'il vole tes affaires. Est-ce que je me moquais de Jack ? Bien évidemment ! Mon singe quitta son perchoir pour venir sur mon épaule et adressa un cri à Jack. J'eus un sourire un coin. Jack ayant terminé la rédaction du contrat, j'ai serré la main qu'il me tendait. J'ai ensuite lut le contrat qu'on venait d'établir tout en buvant enfin le verre de rhum que j'avais versé lorsqu'on avait commencé à discuter de notre arrangement. Le contrat me convenant, j'ai pris la plume pour le signer. Une fois fait, j'ai rendu le tout à Jack pour qu'il y appose à son tour sa signature. Je t'attends donc sur mon navire avec les copies. Je préviendrais mes hommes qu'il est prévu que tu viennes sur le Revenge. A moins que tu ne tiennes à te retrouver avec des armes braquées sur toi... Mais j'en doute. Reprenant ma béquille, j'ai fait un signe de tête pour prendre congés de Jack et quitter la cabine. J'ai ensuite quitté le pont du Pearl de la même façon que j'étais venu, par l'échelle. Mon singe sur l'épaule, j'ai regagné le Queen Anne's Revenge. Après avoir vérifié auprès de mes hommes qu'il n'y avait eu aucun incident, j'ai fait réveillé ceux qui n'était pas de quart. Salazar n'étant pas une menace à prendre à la légère, autant ne pas perdre de temps. Part conséquent, j'enverrais des hommes en surveillance dès ce soir et j'attendrais que Jack me ramène les copies de notre accord pour un premier compte-rendu...




T
reasure. Avoir une fille, une petite opale, des yeux qui brillent, une peau si pâle. Avoir une fille, c'est faire une femme. Une petite virtuose, avant ses gammes. Avoir une fille, un cœur de sable. Cadeau de Dieu. Cadeau du diable. Avoir une fille, c'est faire un crime où le coupable est la victime. Avoir une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: We meet again — Hector.

Revenir en haut Aller en bas
We meet again — Hector.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» AIMER VOIR ......HECTOR OLBALK
» Noblesse
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» How I met your mother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Make a Wish :: Auradon :: Adventureland :: Harbor-
Sauter vers: